Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Compassion, Action, Transparence. Depuis l'annonce hier du probable crash du vol AH5017 d’Air Algérie, la règle d'or de la communication de crise est appliquée à la lettre au plus haut sommet de l'Etat. Ce matin, lors d'une courte intervention sur le perron de l'Elysée, le président de la République a partagé les dernières informations en sa possession, notamment celles concernant les boîtes noires de l'appareil. Si l'heure est bien entendu à la solidarité nationale avec les familles endeuillées, je ne peux m'empêcher de revenir sur plusieurs détails de la communication du chef de l'Etat. Ainsi, après son changement de lunettes, ce qui devrait réjouir Thierry Saussez qui a longtemps théorisé sur les points de crédibilité donnés par une monture adaptée, voici venu le retour de la professionnalisation de la parole présidentielle. Qu'il est loin le temps de l'improvisation autour de l'affaire Léonarda. A présent, les déclarations ont lieu à l'extérieur. Le double micro, à l'image de celui utilisé à la Maison Blanche, est de rigueur. Les drapeaux français et européen en arrière plan. Même la communication non verbale s'améliore. Bien que la gestuelle soit encore rigide et trop à droite (en ce qui concerne le bras utilisé!!,  en lien avec le cerveau gauche son utilisation principale est un signe d'application plus que de spontanéité), l'accroissement de la stabilité au sol du président est à souligner. Culbuto aurait-il définitivement pris congé du corps de François Hollande ? Il y a peu, Martine Aubry déclarait avec le sens de la vacherie qui est le sien, qu'il est encore possible de réussir le quinquennat. En terme d'image publique il semble qu'elle ait été entendue.

captures d'écranscaptures d'écrans

captures d'écrans

Tag(s) : #Communication de crise, #Décryptage

Partager cet article

Repost 0