Le style fait l'homme et le micro le président ?

Publié le par DMT

Compassion, Action, Transparence. Depuis l'annonce hier du probable crash du vol AH5017 d’Air Algérie, la règle d'or de la communication de crise est appliquée à la lettre au plus haut sommet de l'Etat. Ce matin, lors d'une courte intervention sur le perron de l'Elysée, le président de la République a partagé les dernières informations en sa possession, notamment celles concernant les boîtes noires de l'appareil. Si l'heure est bien entendu à la solidarité nationale avec les familles endeuillées, je ne peux m'empêcher de revenir sur plusieurs détails de la communication du chef de l'Etat. Ainsi, après son changement de lunettes, ce qui devrait réjouir Thierry Saussez qui a longtemps théorisé sur les points de crédibilité donnés par une monture adaptée, voici venu le retour de la professionnalisation de la parole présidentielle. Qu'il est loin le temps de l'improvisation autour de l'affaire Léonarda. A présent, les déclarations ont lieu à l'extérieur. Le double micro, à l'image de celui utilisé à la Maison Blanche, est de rigueur. Les drapeaux français et européen en arrière plan. Même la communication non verbale s'améliore. Bien que la gestuelle soit encore rigide et trop à droite (en ce qui concerne le bras utilisé!!,  en lien avec le cerveau gauche son utilisation principale est un signe d'application plus que de spontanéité), l'accroissement de la stabilité au sol du président est à souligner. Culbuto aurait-il définitivement pris congé du corps de François Hollande ? Il y a peu, Martine Aubry déclarait avec le sens de la vacherie qui est le sien, qu'il est encore possible de réussir le quinquennat. En terme d'image publique il semble qu'elle ait été entendue.

captures d'écranscaptures d'écrans

captures d'écrans

Voir les commentaires

Associer savoir et détente en petite Camargue

Publié le par DMT

Bel été à tous. Je vous donne RDV pour les formations de rentrée de l'Institut Méditerranéen de Communication Emotionnelle (IMCE), situé en petite Camargue. Elles démarrent comme chaque année en même temps que le festival " Un piano sous les arbres. " organisé par la commune de Lunel-Viel. Le lieu de toutes les musiques jouées avec un piano, qu'elles soient savantes ou populaires, écrites ou improvisées. Une occasion unique d'associer savoir et détente sur des airs classique, jazz, rock, tzigane... Hasard du calendrier, " Voici venu le temps des âmes, " le nouveau spectacle de Kent, sera à l'affiche le jeudi 21 août. Soit le premier jour du stage en Programmation Neuro Gestuelle animé par Caroline MESSINGER. Tout un programme...

Voir les commentaires

Nicolas SARKOZY sur TF1 : sa gestuelle en fait-elle un coupable ?

Publié le par DMT

Quel coup de jeune. Hier soir en regardant TF1 j'ai eu l'impression d'être revenu de deux à sept ans en arrière. Il n'a pas vraiment changé Nicolas SARKOZY. Même velouté de voix lorsqu'il est en colère. Même technique de réponse aux questions en posant une nouvelle question. Même agitation contenue.

Nicolas SARKOZY sur TF1 : sa gestuelle en fait-elle un coupable ?

Et pas un cheveux blanc supplémentaire ! Quand à l'observation de ses croisements de doigts, l'un des trois refrains gestuels de base (RGI) en Programmation Neuro Gestuelle, elle prouve que l'ex chef de l'Etat continue de fonctionner en mode affectif, pouce gauche sur pouce droit. Normal lorsqu'on est un Tribal selon la typologie établie par Joseph MESSINGER.

Nicolas SARKOZY sur TF1 : sa gestuelle en fait-elle un coupable ?

Mais au delà, il est rassurant de voir que malgré les nombreux articles consacrés à l'analyse de sa communication non verbale, un homme reste fidèle à lui-même. Du moins à sa gestuelle. A propos, une image arrêtée peut-elle suffire à " juger " de la culpabilité d'un individu ? Celle-ci par exemple, laisse penser que l'ancien président de la République se repent suite à la question que vient de lui poser Gilles Bouleau.

Nicolas SARKOZY sur TF1 : sa gestuelle en fait-elle un coupable ?

Gardons nous bien de toute interprétation sauvage. Une capture d'écran sortie de son contexte peut faire dire tout et son contraire. Il n'empêche, le langage corporel récurent d'un sujet donne de précieuses indications sur sa personnalité. Une véritable signature, pour reprendre l'expression de Jean-Pierre VEYRAT, qui permet d'identifier attitudes et signes physiques permanents par lesquels les autres nous perçoivent.

Voir les commentaires

Adapter son message au format audiovisuel

Publié le par DMT

Devenir un bon «communic’acteur» demande d’allier simultanément un ensemble de qualités intellectuelles, physiques et relationnelles mises au service de votre message. Lors d'une interview radio ou TV votre personnalité, votre attitude, votre style, comptent en effet autant que votre discours. Être convaincant(e) et dynamique est devenu un impératif pour qui veut marquer les esprits. Voici un rappel des indispensables à respecter pour réussir vos passages médias :  

Sur la forme

  • une élocution claire
  • une bonne respiration
  • une gestuelle harmonieuse
  • un débit contrôlé

Sur le fond

  • mettre en valeur l'essentiel
  • structurer vos idées
  • illustrer vos propos
  • faire court

Et bien sûr, la capacité à faire preuve de conviction, d'engagement, de charisme, d'imagination, d'affirmation de soi. Selon Roger Ailes, " pape " du média training outre atlantique et auteur de « You are the message » (Doubleday -1988), la télévision a changé toutes les règles de la prise de parole. Rassurez-vous, nous possédons en nous les outils nécessaires pour persuader et influencer les autres tout en restant nous-mêmes. Quiite à passer par un media training ou un coaching à l'oral afin de réveler ses talents.

Voir les commentaires

Lors d'une prise de parole en public, apprenez à respirer pour être inspiré

Publié le par DMT

Lors d'une prise de parole en public, apprenez à respirer pour être inspiré

A une journaliste qui lui demandait s’il est stressé lorsqu'il monte sur scène, un célèbre comédien répondit qu’il est familier du trac, mais pas du stress… Avoir le trac montre que vous avez le souci de bien faire. Le stress, lui, indique que vous êtes dans un inconfort psychologique. Prendre la parole en public, tout comme répondre à une interview, est un art qui se maîtrise avec beaucoup de pratique. " Inspirés " par mes trainings en individuel, voici quelques conseils qui devraient vous aider lorsque votre gorge se noue et que la main qui tient votre micro se met à trembler... L’un des premiers réflexes pour combattre le trac est d’accélérer le rythme en parlant plus vite. Et c'est là le piège. Essayez plutôt de ralentir et de prendre le temps de sourire. Si les circonstances et le contenu s'y prêtent bien sûr ! Trouvez la position la plus stable possible, pieds bien posés au sol.  Suivez du regard les réactions de votre (ou vos) auditeur(s). Respirez après un passage important, sans craindre ce temps de silence qui, en fait, ne gêne personne.  D'ailleurs, tous les professionnels vous le confirmeront,  marquer des temps de pause c'est permettre à chacun de reprendre son  souffle. A l'orateur comme  à son auditoire. La pression monte ? Parlez légèrement plus fort. Vous réduirez ainsi les tensions intérieures, articulerez mieux et donnerez plus d'impact à votre voix. Mises en pratique régulièrement, ces quelques recommandations, dont la respiration est la clef principale, vous permettront de gagner en présence dès les premières minutes de votre intervention. Comme quoi,  "ne pas manquer d'air" n'est pas toujours un vilain défaut.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog