Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Y'a pas à dire, Elise Lucet fait tirer la langue aux grands patrons

La très discrète Ariane de Rothschild se serait bien passée de cette publicité. Non content de montrer qu'elle a à prendre en urgence des cours pour lire un discours en public, cette séquence de Cash Investigation lui donne des faux airs de lapin ébloui par les phares d'une voiture. Interrogée par Elice Lucet lors d'une conférence à Paris en marge de la COP21, la présidente de la banque privée Edmond de Rothschild n'en mène pas large. Aux questions concernant la transparence et la lutte contre le blanchiment d'argent : "Essentiels, pour vous, non ?", la dirigeante répond peu assurée, mais avec encore le sourire : "Oui, oui, ben oui." Preuve qu'elle ne passe pas une partie de plaisir, après qu'elle ait déclaré : "Ça je peux pas le regarder ici, c'est interdit.", elle donne à voir une des plus belles sorties de langue de l'entretien. Synonyme de pénibilité, cette micro expression fait penser à celle d'un coureur cycliste lorsqu'il se retrouve au sommet d'une côte. Pas sûr que ces éléments de communication non verbale, en lien direct avec nos émotions, puissent être gommés par l'offre de riposte à l'émission, concoctée par les équipes de Publicis.

Tag(s) : #Décryptage, #Communication non verbale

Partager cet article

Repost 0