Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

clip-poutou-politique-zapping.jpgTrop fort ce Poutou. Au moins lui ne se fera plus B... par les médias. Son premier passage chez Ruquier lui aura servi de leçon ;-) Cette parodie de "Questions pour un champion" en dit peut-être plus qu'il n'y paraît sur notre relation au politique. Les primaires socialistes ont d'ailleurs ouvert la boîte de pandore. L'électeur ne vote plus, il zappe. Prenez Ségolène Royal, 5 ans après elle a fait pschitt auprès des militants PS. Il en sera bientôt de même pour Jean-Luc Mélenchon. Une fois les présidentielles passées et Marine Le Pen arrivée devant lui au premier tour, il sera découpé à coups de faucille par les candidats PC aux législatives. Vous me direz, avec un président sortant qui a constitué son gouvernement sur le principe d'un casting, dixit Anne Lauvergeon, la messe est dite depuis au moins un quinquennat. D'autant que l'écriture audiovisuelle a progressivement déformé notre perception de la réalité. Et avec plus de trois heures de visionnage quotidien d'images TV, notre cerveau tant à fonctionner à présent sur un mode néo-limbique. C'est d'ailleurs bien ce sur quoi parie le président sortant. Il n'y a qu'a voir comment le drame de Toulouse  lui a permis de surfer sur la vague qu'il affectionne le plus : celle de l'émotion anxiogène. Qu'elles l'aient voulu ou non, les chaînes TV en traitant de l'affaire Merah ont donné l'occasion à Nicolas SARKOZY de se poser une fois de plus en super héros. L'élection de François Hollande annoncera t'elle un retour à la "normale " de l'exercice de l'Etat ? Il faut le souhaiter. En tous cas, elle montrera qu'en sciences politique la vérité ne vient pas toujours d'un Buisson trop ardent à droitiser un programme électoral. Je ne sais pas si tous les chemins mènent à Rome, mais à la lumière de l'action gouvernementale, à trop montrer du doigt les roms, cela conduit la majorité présidentielle à se retrouver au bord du chemin du pouvoir. A ce propos, je voudrai faire une mise au point pour tous ceux qui m'on entendu dire durant mes formations que je n'ai pas voté Nicolas SARKOZY en 2007. Depuis que je fais du média training,  lors d'une campagne électorale je m'intéresse autant au contenu des promesses qu'à ceux qui les font. Or j'ai souvent vu d'excellents candidats (médiagéniquement parlant) sans véritables projets. Et de très belles idées défendues sans convictions, ni talents... Si je n'ai pas voté pour l'actuel locataire de l'Elysée, c'est parce que j'ai vu arriver à la télé un vendeur au faîte de toutes les techniques d'influence. Un homme politique doué en communication comme personne. Mais c'est pareil en amour, parfois la plastique n'apporte pas la beauté du cœur. Ceux qui ont vu "Trop belle pour toi" me comprendront. Si j'ai pu agacer, voire choquer certain de mes stagiaires je leur présente mes excuses. D'autant que mon choix n'était pas idéologique, juste guidé par une intuition. De celle qui fait dire  à l'homme de la rue, "c'est trop beau pour être vrai". D'ailleurs, et j'en souris encore, j'ai  en mémoire la tête de deux élus UMP et d'une inconditionnelle de l'ex maire de Neuilly à qui j'ai avoué ne pas avoir choisi le bulletin de leur champion dans le secret de l'isoloir. Cette mauvaise surprise (pour eux) passée, cela a créé les conditions d'un travail en confiance et sur la durée.  Quand à Philippe POUTOU, je ne voterai pas  pour lui non plus le 22 avril. Car il ne se présente pas pour accéder à la magistrature suprême, mais simplement pour faire entendre la voix du NPA. En revanche, je le remercie de contribuer à renouveler les clips de la campagne officielle. Cette introduction d'une bonne dose d'humour, et donc de dimension humaine, devrait lui faire gagner suffisamment de voix pour ne pas répéter le piètre score d'Alain KRIVINE en 1974 (0.4%). *
*et bravo pour les commentaires à l'attention des non-voyants !!
Tag(s) : #Au fil de l'actu

Partager cet article

Repost 0