Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les matinales radio, un bon moyen de mesurer l'authenticité des politiques

Le journaliste d'Europe 1 Antonin André le soulignait mardi 9 mai dans les @GrandesVoix , le documentaire Les coulisses d'une victoire  " ne laisse pas passer un mot de travers ". C'est même à se demander si ce film n'a pas été pensé pour nous convaincre qu'Emmanuel Macron possède les trois qualités du parfait orateur selon Aristote : le bon sens, le bon caractère et la volonté de convaincre son public. Heureusement, ce type de réalisation hagiographique reste l'exception en télévision. Les matinales radio quand à elles, nous donnent chaque jour l'opportunité de percevoir le personnel politique avec plus d'authenticité. Est-ce l'ambiance d'un studio où les micros dominent ? En tout cas, la plupart des invités en oublient la présence des caméras. C'est pourtant elles qui permettent le partage sur les réseaux sociaux des meilleures séquences. Sans compter le fait qu'elles alimentent indirectement la rubrique devenue culte des 4 Q dans l'émission Quotidien. Illustration sur RTL ce mercredi 10 avec Gilles Boyer. À l'image de son regard qui vagabondait durant les premières questions, ce proche d'Alain Juppé a adopté une attitude détachée dès le début de l'interview.  Laissant apparaître une certaine spontanéité à l'antenne. Ainsi ses yeux qui, à 0.44, se sont orientés vers le haut au moment d'évoquer " les circonstances particulières que nous vivons ". Quatorze secondes plus tard, l'ex trésorier de campagne de François Fillon nous donnait à voir une superbe langue de délectation (0.58) à l'idée de nommer Premier ministre son ami Edouard Philippe. Pareille communication non verbale ne pouvait qu'annoncer une baisse de  vigilance mentale. La preuve à 1.01 lorsque, répondant systématiquement par l'affirmative à Elizabeth Martichoux, il affirme que le maire du Havre possède l'expérience requise pour occuper Matignon. Avant de le regretter par un mouvement de tête à 1.03. Ainsi, alors que tous les fondamentaux du media training semblent intégrés : propos de recadrage en début de réponse (0.18), effet de liste sur le droit à la réflexion (0.40) et même phrase omnibus pour se sortir d'un mauvais pas à 1.10 : " Un monde nouveau est en train de s'ouvrir... " une règle élémentaire en prise de parole n'a pas été respectée : le nécessaire alignement Tête, Coeur, Corps. Ici, cela contribue à renforcer le capital sympathie. Dans un autre contexte, un communic'acteur pourrait y perdre de son autorité, voire la confiance du public.

Tag(s) : #Décryptage, #Communication non verbale, #Média training

Partager cet article

Repost 0