Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Curieusement, je n'ai pas le souvenir qu'un cours spécifique ait été consacré à l'empathie lors de mes études en psychologie génétique (il y a 25 ans déjà !). Cette faculté est pourtant étroitement associée au développement du bébé. Un nouveau né n'est-il pas sensible à la détresse des autres nourrissons qu'il entend ? Plus tard, entre deux et trois ans, un enfant passé par le stade du miroir arrive même très bien à différencier ses propres émotions de celles de l'un de ses petits copains de crèche. Alors pourquoi à l'âge adulte avons-nous tant de mal à en témoigner ? Comme coach en communication relationnelle cette problématique revient régulièrement avec certains de mes clients. La première fois, c'est par la phrase : " je ne suis pas payé pour être aimé " qu'un DRH a abordé le sujet. Puis il y a eu cette conversation avec un JRI (Journaliste Reporter d'Images). La couverture de l'actualité a fini par le " blinder. " Alors que de jeunes journalistes en reportage ne pensent qu'à prêter main forte à des populations sinistrées après une catastrophe naturelle, lui " fait son job et tourne pour informer. " Enfin, comme tout le monde, j'ai été marqué par l'indifférence générale dans laquelle une jeune femme s'est faite agresser sexuellement il y a moins d'un mois dans le métro de Lille. Une fois de plus, la loi de diffusion de la responsabilité a encore frappé. C'est donc sans plus attendre que je partage avec vous cette vidéo glanée sur la Toile. Un dessin animé plein d'humour et de pédagogie. De quoi retrouver son âme d'enfant pour mieux faire preuve d'empathie.

Faut-il retrouver son âme d'enfant pour faire preuve d'empathie ?

Partager cette page

Repost 0