Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Lorsque Gaël Le Bellego a souhaité m'interviewer pour son projet d'enquête dédiée à la beauté des présentateurs/trices de JT, je me suis demandé si j'étais légitime pour répondre à ses questions. C'est vrai que j'accompagne régulièrement en tant que coach média des professionnels de l'audiovisuel. Pour autant, je n'ai jamais réfléchi sérieusement à l'impact de la plastique d'un(e) journaliste TV sur la compréhension de l'information par le téléspectateur. Mon travail consiste plutôt à les préparer à construire avec distance leur personnage public. Comme tout le monde, j'ai observé la montée en puissance sur les chaînes d'info en continu, de " bombes " susceptibles d'attirer et de maintenir l'attention. Il faut bien garantir un minimum d'audience aux annonceurs... Mais au 20h00, il n'est pas certain que cette stratégie s'avère gagnante. Mettre une trop belle femme à l'antenne pourrait s'avérer clivant dans un couple. La France n'est pas encore l'Italie ou la Russie. C'est donc avec une certaine appréhension que j'ai attendu la publication de l'article finalement paru dans le numéro du 31 octobre au 13 novembre de Télé2semaines. Bonne surprise, les propos des sociologues Jean-François Amadieu et Dominique Wolton rejoignent les miens. Si la beauté crée un impact émotionnel fort, elle ne fait pas tout. La manière de délivrer l'information compte également. Une voix grave et un débit soutenu sont par exemple des facteurs de crédibilité. Plus que d'hommes ou de femmes tronc, nous devrions en fait parler d'hommes ou de femmes tronche, tant les différentes expressions d'un visage relèvent de l'intelligence relationnelle. La photo de Laurent Delahouse qui accompagne ce papier en est l'illustration flagrante. Observez son regard et plus particulièrement la taille de son oeil gauche. Tout indique qu'il y a chez lui les mêmes ingrédients que chez Claire Chazal, pour établir un lien durable avec les téléspectateurs. Comme quoi, mieux que le Botox si cher à Evelyne Thomas, c'est peut-être d'autres soins, de l'âme ceux là, qui à l'image de la Sophrologie ou du Neuro-coaching, peuvent permettre de donner à voir le meilleur de soi.

Tag(s) : #Lire - voir, #Média training, #Ma pratique

Partager cet article

Repost 0