Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pilote d'avion, médecin urgentiste, dirigeant d'entreprise... Certains entrants au Palais Bourbon, ​jusqu'alors​ habitués à gérer des situations hautement plus périlleuses, ont perdu leurs moyens lors des questions au gouvernement. Particulièrement au sein du groupe LREM. Dans ce cas,​ comment​ ​expliquer un tel stress ? À une journaliste qui lui demandait s'il y était coutumier, ​un des piliers de l’hémicycle ​​a répondu qu’il est familier du trac, mais pas du stress. Effectivement, avoir un léger trac montre que vous avez le souci de bien faire. Le stress, lui, indique que vous êtes ​mal préparé. Parler en public est un art qui se maîtrise ​grâce à beaucoup de pratique et quelques trucs à connaître. En voici dix pour oublier la gorge qui se noue ou la main qui tremble en tenant ses notes​. Maux bien connus des nouveaux députés​... 

-Dans les minutes qui précèdent votre prise de parole en séance ou en commission, mettez en énergie votre corps et votre esprit, puis recentrez-vous par la respiration.

-Prenez contact du regard avec vos collègues avant de commence​r. ​Maintenez ce lien par la suite​

-​Adoptez ​une position stable​ et tonique.​ Debout, les pieds posés au sol dans le prolongement des hanches. Assis, vos lombaires bien calées contre le dossier. ​Dans tous les cas en conservant une gestuelle ouverte.

​-​Arrêtez de parler courbé(e) pour vous faire entendre au micro​, d​es techniciens ​sont ​en régie​ pour ça. ​​Veillez ​au contraire ​à conserver le dos droit et les épaules en arrière.

-Plutôt que de le lire, dites votre texte. ​À cette fin, privilégiez sur vos fiches un fil rouge détaillé, avec chiffres plus citation éventuelle.

-Ménagez un bref silence après un passage important. Il sera utile lors des applaudissements​.
​​
-La pression monte ? Parlez légèrement plus fort. Vous réduirez ainsi les tensions intérieures et articulerez mieux.​

-Souvent, face à un auditoire, l’un des premiers réflexes est d’accélérer le rythme en parlant plus vite. Choisissez plutôt de ralentir et de sourire (si les circonstances et le contenu s'y prêtent bien sûr).

-Osez de courtes pauses, le temps de boire un verre d'eau. Votre cerveau vous dira merci. Ceux qui vous écoutent aussi.

​-En fonction des postures observées, adaptez votre rythme et sachez raccourcir si besoin votre intervention.​​​

Mises en pratique régulièrement, ces recommandations vous permettront de gagner durablement en présence et de faire entendre votre voix. Particulièrement si vous cultivez ce qui dans votre personnalité (gestuelle, accent, look...) et vos expertises, vous fait sortir du lot. 

 

Tag(s) : #Trucs & astuces à l'oral

Partager cet article

Repost 0