Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En télévision, le langage non verbal fait office de sous-titre pour nos paroles. Il attire l'attention, crée une bonne ou mauvaise impression, contribue à l'impact d'une prestation. Et très vite, au delà de l'effet produit, se pose la question de la signification des gestes et des mimiques. L'interprétation sauvage étant alors monnaie courante. Prenez la présente vidéo. Nous y voyons le président de la République en conférence de presse, répondre à une journaliste. Rien que du quotidien me direz-vous. Pourtant, le fait qu'il soit interrogé sur des propos tenus par sa Secrétaire d'Etat chargée de l'écologie, ne peut que raviver l'intérêt. Lorsque Nicolas Sarkozy déclare ne pas apprécier la déclaration de Chantal Jouano se disant "désespérée, la tentation est grande de faire un rapprochement avec la rumeur qui a précédé ce recadrage. De là à entendre et à lire la réponse présidentielle en fonction de ce contexte... J'écris lire, car les signes universels, visibles sur le visage du chef de l'Etat, interpellent l'observateur attentif. Avez-vous perçu sa différence de battement entre la paupière gauche et droite lorsque le mot "désespérée" est entendu ? Sa moue quand le MEDEF est invoqué comme cause du retrait de la taxe carbone ? Enfin, le basculement du corps à gauche, lorsqu'il s'agit de dire que les propos de la ministre n'ont pas été appréciés ? Dans ma pratique du média training, je mesure chaque jour combien des images de ce type peuvent polluer un discours bien rodé. Reste à éclairer avec rigueur, le téléspectateur sur ce qu'il perçoit, sans forcément toujours bien en comprendre le sens. Olga, cette séquence (pour faire suite à nos échanges à propos d'un précédent post) est pour vous...

 

Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0