Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Qu'il s'agisse d'un premier média training ou d'une formation de base en relations presse, alerter mes clients sur les dangers du "off the record" est pour moi incontournable. Une pratique aux limites du marché de dupes, puisque la règle du jeu veut que les propos tenus hors micros ne soient  pas repris. Et s'ils le sont, qu'au moins leur auteur ne s'en voit pas attribuer la paternité. Hélas, de partenaires les journalistes deviennent mercenaires. Course à l'audience (ou au tirage) oblige,  les médias préfèrent exploiter des paroles glissées sans aucune méfiance, plutôt que de faire le jeu des fausses confidences. Une seule recommandation est de rigueur : "le Off n'existe pas"car tout peut être mis à l'antenne. Particulièrement lors d'une interview par téléphone. Illustration avec ces deux exemples de personnalités piégées : Gisèle Halimi et Vincent Peillon. Le fait que ces documents aient pour point commun des déclarations concernant Ségolène Royal n'est que pure coïncidence. A moins de trouver que tout cela rime avec déloyal...   



Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0