Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En décembre 2009, je revenais ici sur les propos de Nadine MORANO concernant les jeunes musulmans parlant verlan et portant la casquette à l'envers. Une déclaration en plein débat sur l'identité nationale, qui n'aurait pas juré dans la bouche de Marine LE PEN. Deux ans plus tard, la Ministre de l'Apprentissage fait plus que jamais figure de joker à l'UMP pour capter les électeurs FN amateurs de quadras blondes, bien dans leur corps et à la gouaille décomplexée. Au point d'être annoncée comme une possible porte-parole du candidat SARKOZY aux prochaines présidentielles. Pas sûr, si l'information devait être confirmée, que ce choix  soit si judicieux. J'en veux pour preuve trois séquences médiatiques de la semaine auxquelles l'élue de Toul a été associée. En premier lieu ses demandes d'excuses mercredi à François HOLLANDE pour avoir traité le chef de l'Etat de "sale mec". Le soir même l'info avait fait pschitt et l'indignation de Nadine MORANO à la sortie du conseil des ministres  en paraissait d'autant plus surjouée. Il faut dire que depuis le matin et son passage sur France Inter,  la pitbull du président était particulièrement remontée après s'être fait traiter de "vulgaire" par Sophia Aram. Personnellement, je pencherai pour qualifier cette native de Lorraine de... quiche (comme on dit chez moi dans l'Hérault). Ce commentaire, un peu facile je le concède mais pas vraiment méchant, m'est venu en visionnant l'interview de Nadine MORANO le lendemain chez  BOURDIN. J'y ai décelé pas moins de 5 fautes de débutante en moins de huit minutes. A commencer à 2 : 32  lorsqu'elle imagine Nicolas SARKOZY se disant  :  "Je suis un président de l'échec, un président qui n'a pas travaillé (...) un sale mec". Voila un remarquable exemple de renforcement négatif. Si vous êtes amateur/trice de lapsus, arrêtez-vous à 4:20 et à la question de JJB : "Est-ce que oui ou non la TVA va augmenter ?", appréciez le : "Non, je ne le dirai pas de cette manière". Toute aussi savoureuse à 5:29 sa liaison fatale sur "CENTS EUROS" où la ministre retrouve ses réflexes de petite fille avec gestes de réassurance sur la cuisse droite et regard sur ses notes, après s'être fait reprendre par le journaliste de RMC. Je passe sur le buzz de la semaine quand, à partir de 6:05, Jean-Jacques BOURDIN tacle Nadine MORANO après qu'elle ait déclaré que la TVA en Allemagne est de  trois points supérieure à la nôtre. Et je vous invite au bouquet final avant la pub à 7:46 lorsqu'agacée par le mot "impopulaire" la ministre le reprend dans sa réponse et, sous couvert de grossir le trait, nous suggère un amalgame désastreux en termes d'image mentale avec son : "Si c'était impopulaire, est-ce que vous croyez qu'à trois mois des élections présidentielles on dirait :  tiens, si on se suicidait électoralement....? " Je comprends mieux pourquoi, lors de ses vœux pour 2012, Nicolas SARKOZY est apparu si sombre à l'écran. Il était déjà en deuil de son mandat perdu. Pareillement entouré, il a peu de chances d'être réélu en mai prochain. Remarquez, épris de culture comme il l'est, notre président se fera alors sûrement un plaisir de retrouver l'auteur de ce mot : "Gardez moi de mes amis, de mes ennemis je me charge".

Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0