Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

lapsus-politique.jpeg

Ce matin, c'était mon 1er cours de l'année 2011 devant les étudiants en C3M du Celsa. En fait, je devrais plutôt parler de témoignage, tant je me sens proche de Jaurès lorsqu'il écrivait : "On n’enseigne pas ce que l’on sait ou ce que l’on croit savoir : on n’enseigne et on ne peut enseigner que ce que l’on est". Au sommaire : "L'apport des neurosciences en media training". Depuis trois ans, comme un retour aux sources, après plus de 15 ans de journalisme TV et quelques années de conseil, je replonge dans l'étude du fonctionnement du cerveau. Pas un de mes trainings en prise de parole ne se passe, sans que je ne recoure à ce que j'ai appris lorsque j'étais étudiant en psychologie. Et encore, à l'époque, l'intelligence émotionnelle et la communication non verbale n'occupaient pas la place qui est la leur aujourd'hui à l'université. Comme une mise en bouche, c'est par la compil des meilleurs lapsus politiques de 2010 que j'ai débuté mon intervention de ce jour. A  l'heure où le film Les émotifs anonymes "cartonne" (plus de 600 000 entrées depuis sa sortie), j'aime bien cette idée de montrer qu'il y a aussi beaucoup d'émotifs célèbres. Lors d'une interview, ces parenthèses de vérité où s'échappe une véritable information en pleine opération de communication valent de l'or. Car c'est bien là tout l'intérêt de certains lapsus. Au même titre que les gestes, nombre d'entre eux sont associés à des émotions. De quoi, pour qui sait les écouter, entendre les véritables intentions de ceux qui nous gouvernent.

 

 

 

 

 

 

 


Best of des lapsus politiques
envoyé par Mytivifr. - L'info video en direct.

Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0