Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Décomplexé, je suis décomplexé. Ainsi, à l'image de François Baroin, il serait possible d'être nul en anglais mais d'atteindre les sommets de l'Etat à condition d'avoir un solide sens de l'humour. Il semble en effet que sa nomination  à  la tête de Bercy, malgré ce sérieux handicap,  ne soit plus qu'une question de minutes. Déjà, en début de mois, à ceux qui  se moquaient de son niveau en langue, le ministre du budget répliquait avec mordant :   "Je ne savais pas que Nicolas Sarkozy cherchait un interprète". Aujourd'hui, le porte-parole du gouvernement, vient à nouveau de démontrer qu'en politique l'humour permet parfois de se sortir de situations bien difficiles. Alors qu'une journaliste du Petit journal tentait de le pièger après le conseil des ministres en l'interrogeant  dans la langue de Shakespeare avec un très mauvais accent, le fils spirituel de Jacques Chirac a répondu (à  la corrézienne) : "on prendra des cours ensemble". Avant de... tirer sa révérence et de mettre fin  à sa rencontre avec la presse. Savoir mettre les rieurs de son côté, une stratégie qui a plutôt réussi au président de la République, lui même peu doué pour parler british...

Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0