Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

C'est la rétrospective de Noël du "Petit Journal" en date du 27 décembre qui m'a donné envie de visionner en entier l'interview conjointe d'OBAMA et de SARKOZY enregistrée lors du dernier G20. Sa compil des gestes présidentiels français et américains est des plus malicieuses. Grâce à un habile montage, elle zoome  sur la similitude du registre corporel des deux dirigeants. A l'exception notable de leurs croisements de jambes... Dans les faits, il n'existe guère de situations en miroir entre ces deux communic'acteurs. A commencer par les positions des mains à 00: 04. Si le président américain apparaît posé et harmonieux dans sa gestuelle, le langage non verbal de Nicolas SARKOZY est tout son contraire. Ou plutôt, afin d' être plus juste, donne l'impression de voir le petit Nicolas lors d'une interrogation orale. La décontraction tout sourire de BO contraste avec la tension de NC. Les synergologues seront sensibles à la différence d'axe rotatif. Le chef de l'Etat penchant très légèrement la tête à droite, le corps raide et symétrique. Mais c'est à partir de 02 :51 que la ressemblance entre notre président et un élève de 6ème s'installe. En ne cessant de se frotter les mains sur son pantalon, Nicolas SARKOZY répète un geste universel de réassurance bien connu de tous ceux qui ont eu un jour à réciter leur leçon face à la classe entière... Dommage qu'au moment de parler de la stabilité qui revient (03 : 10), le président du G20 n'en témoigne pas corporellement. Quand au tailleur de l'Elysée, il devrait se faire du mauvais sang pour la suite de ses commandes. Le cou de Nicolas SARKOZY ne fait qu'un avec son costume ! A moins que ce ne soit dû à ce foutu coussin. Oui, vous n'aviez pas remarqué qu'assis  Nicolas dépasse  Barak  ? Prenez pour repère la hauteur du bassin de chacun par rapport aux accoudoirs à 00 : 17. Et si vous doutez encore, je vous invite à visionner le sujet "exclusif" mis en ligne sur le site de vidéos de TF1. Nous y voyons

Laurence FERRARI présenter non pas le télé achat, mais le plateau de cette interview croisée inédite. Soyez attentif dès 00 : 00. Le capitonnage du dossier du siège destiné à Nicolas SARKOZY est au final moins bas que celui attribué à Barak OBAMA. C'est bien la preuve que son assise a été rehaussée discrètement. Allez me dire après tout ça que l'élection présidentielle se jouera dans un fauteuil pour le sortant...

Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0