Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog



Au théâtre, une générale est le nom donné à la représentation qui précède la première d'une pièce. Dans cette vidéo, Valérie Pécresse, en pleine répétition de meeting politique, adopte le ton... d'un général. Phrases martelées, voix trop forte, gestes saccadés... Bref, un discours sans naturel et trop lu, aux allures martiales. Erreurs de débutante, qui lui valent ici les moqueries du Petit Journal de Yann Barthès. Pour qu'une parole touche les cœurs, elle doit d'abord être dite à chacun et non criée en public. Où sont passés les gestes féminins qui séduiraient les uns et rassureraient les autres ? Où se trouve la voix chaleureuse et sensuelle, parlant par image, qui pourrait nous convaincre ? A moins que tout cela ne relève d'un superbe acte manqué. Car pour l'instant,  la tête de liste UMP aux régionales se donne toute les chances de ne pas avoir à choisir entre rester au gouvernement et remplacer en 2010 Jean-Paul Huchon à la tête de l'exécutif francilien. A l'oral en tous cas, si la droite devait l'emporter en IDF, son champion aurait assurément pour nom  André Santini.  Naturellement convivial, sa volonté de convaincre et ses bons mots en font un animal politique autrement plus efficace.
Tag(s) : #Décryptage

Partager cet article

Repost 0